Blog

Essai de la Sigma 11 d’Advance by Loz’Air

SIGMA 11 à vendre disponible de suite : une 26 couleur royal, une 26 couleur Fire, une 24 couleur spectra et une 24 couleur fire.

Compte rendu de l’essai de la Sigma 11 d’Advance.

J’ai fait 4 vols avec la Sigma 11 en tout plus de 11H en l’air dans différentes conditions. J’étais avec la 26 m2 avec un PTV autour de 105 kg. La 26 est homologuée de 92 à 114 kg et la plage de poids idéale donnée par ADVANCE est de 97 à 110 kg. Avec 105 kg en PTV j’étais dans cette plage de poids idéale, où la SIGMA 11 fait preuve du meilleur rapport possible entre vitesse de vol et taux ascensionnel, quelles que soient les conditions de vol. Cette Sigma 11 couleur Royal d’essai avec 4 vols (uniquement 4 décollage et 4 atterrissages dans l’herbe) et avec 11 h de vol est à vendre. On a en stock aussi une 24 couleur spectra disponible à la vente et on attend en mai une 24 fire et en juin une 26 fire.

 

Les décollages se sont fait avec un vent faible ou moyen (toujours inférieur à 20 km/h). Dans peu de vent de face l’aile monte bien et tient bien en l’air, voile facile qui permet de ne pas rater un décollage et se mettre dessous directement pour faire un beau vol. Dans du vent moyen, là aussi facile, elle monte bien et n’a pas tendance à dépasser. A voir sans vent et dans du vent fort mais à priori, tout reste très facile pour une aile homologuée en C.

 

Première impression, décollage et direct dans le thermique. L’aile tourne bien. Il n’y a pas de garde, on a tout de suite de la pression à la commande dès le début du virage. On pourrait croire à cette première impression que l’aile va être physique lors de long vol, mais non. La pression n’augmente pas avec l’inclinaison de l’aile. En fait je ne devrais pas parler de pression mais de tension ou de maniement direct et confortable qui permet de bien sentir l’aile, du coup elle est vraiment précise dès le début du virage jusqu’à forte inclinaison. C’est sympa, on peut à souhait serrer le virage dans des petits thermiques puis relâcher pour diminuer l’inclinaison pour bien se centrer dans le thermique et en gardant à toute inclinaison beaucoup de précision. Dans du thermique bleu un peu teigneux je suis rentré dans des thermiques fort de faible diamètre. Ca arrive souvent au printemps ou dans du thermique bleu assez proche du sol. On se prends un pétard sous les fesses, on monte fort et on ressort de suite du thermique dans la dégeulante. Cela permet de bien tester l’équilibrage de l’aile en tangage. Et là, la nouvelle sigma 11 a vraiment été améliorée par rapport à la Sigma 10 et est au top avec un très bonne stabilité tangage. Cela m’est arrivé souvent lors de cross de faire un point bas lors des premiers 30 km au début de journée où la masse d’air s’installe de prendre ‘ces pétards’. Et la en transition, on rentre et on sort de suite, et il faut y retourner afin de sauver et continuer le vol. Je le fais à chaque fois en serrant les fesses pour re rentrer dedans et le centrer quitte à rentrer et sortir sur plusieurs tours jusqu’à ce que le thermique s’organise et augmente de diamètre. La sigma 11 permet de le faire avec beaucoup de confort par rapport à d’autres ailes en C voir même des B +. Un très bon point.

Du coup sur des vols long, la Sigma 11 vous permettra d’allonger votre vol car vous serez moins fatigué avec  une bien meilleur niveau de confort en vol de longue durée. Dans du thermique plus généreux sous un nuage, l’aile donne beaucoup de plaisir et on tourne facilement à plat en dosant légèrement les freins et avec appui sellette si besoin.

 

Pour les transitions, même avec du vent arrière, n’hésitez pas à accélérer au premier barreau pour donner à l’aile sa meilleur finesse et voler plus vite pour aller chercher le prochain thermique. Dans des grosses degeulantes en transition vous pouvez accélérer au maximum pour en sortir au plus vite, l’aile reste solide. Dès que vous êtes en transition, utilisez les arrières pour optimiser votre trajectoire et garder l’aile dans la meilleure configuration de plané (avec le Pitch-Control-System moderne avec C Handles). Le système transmet les impulsions de la rangée C à la rangée B, le profil ne se déforme donc pas. L’aile reste ainsi pilotable via les rangées C/B, même en vol accéléré, et assure une véritable sensation de voler sous une aile à deux rangées de suspentes (bon moins qu’une Zéolite GT ou qu’une Zeno mais on s’en approche). Je l’ai bien testé aux arrières bras haut ou accéléré à différentes vitesses et quand on maitrise c’est très agréable. Je me suis même surpris après une transition en pilotant avec les arrières de retrouver un thermique et d’enrouler avec les arrières, je ne pense pas qu’on gagne beaucoup mais ça fonctionne bien.

J’ai testé les oreilles, elles sont faciles à faire, tiennent bien et on a un sentiment de sécurité avec. Je n’aime pas les oreilles sur certaines ailes performantes  où on se sent pas bien et on a peur de se prendre l’aile dessus car on n’a plus les commandes de freins actives. Pour moi les oreilles restent importantes quand on en a besoin c’est souvent pour échapper ou s’éloigner d’un nuage et pouvoir voler droit avec les grandes oreilles accélérées avec du confort est important pour réaliser de beaux vols avec un marge de sécurité. Elles réouvrent toutes seules, l’idéal étant de rouvrir une oreille après l’autre.

Pour les inconditionnels d’Advance qui vole en C ou qui veulent descendre d’une catégorie, vous pouvez achetez la Sigma 11 les yeux fermés, elle ne vous décevra pas. Pour ceux qui viennent de la Sigma 10, vous allez gagner de la performance et du confort en vol avec une voile encore plus précise et agréable à piloter. Pour les autres qui n’ont jamais volé Advance, franchement testez là, cella sera peut être votre première Advance après le test.

Pour la description de la fabrication de l’aile, je vous laisse aller sur le site d’Advance. Et comme d’habitude elle est superbement bien fini avec des matériaux de ce qui se fait le mieux aujourd’hui, qualité ADVANCE. On peut noter que l’aile est livrée avec des nouvelles suspentes aux couleurs différenciées Pro Dry d’Edelrid. Cette nouvelle génération de suspentes non gainées est un nouveau développement des suspentes éprouvées Aramid 8000 et affiche un pouvoir hydrofuge 60 % supérieur. Extrêmement stable en longueur, cette suspente dispose d’une résistance à la rupture supérieure à la moyenne, même après une utilisation prolongée. Je suis toujours surpris sur toutes les voiles d’Advance lors des révisions même à plus de 100 ou 200 H de vol que le calage n’est pas bougé, ce qui n’est pas le cas chez de nombreux fabricants de parapente.

 

Pour finir j’ai pris beaucoup de plaisir à voler avec cette sigma 11 accompagnée de l’excellente Impress 4 qui doit permettre de faire des vols de plus de 10 H avec un très bon confort. La SIGMA 11 fait encore monter la performance, le plaisir et l’accessibilité dans la catégorie. Précise, stable mais vivante en thermique, sécurité passive améliorée. Décollage plutôt facile malgré l’allongement, et surtout poids optimisé qui en fait presque une light, en tous cas une concurrente.

 




Fatal error: Uncaught wfWAFStorageFileException: Unable to save temporary file for atomic writing. in /home/clients/6a51d4c13da4907d455299e5bc3094ff/sites/lozair.com/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php:34 Stack trace: #0 /home/clients/6a51d4c13da4907d455299e5bc3094ff/sites/lozair.com/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php(658): wfWAFStorageFile::atomicFilePutContents('/home/clients/6...', '<?php exit('Acc...') #1 [internal function]: wfWAFStorageFile->saveConfig('livewaf') #2 {main} thrown in /home/clients/6a51d4c13da4907d455299e5bc3094ff/sites/lozair.com/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php on line 34